Nous avons testé et tout simplement adoré Namii, sextoy de la marque Biird. Cerise sur le gâteau, nous avons eu droit à l’édition limitée, fruit d’une collaboration avec June Pla (aka Jouissance Club) et ça fait vraiment toute la différence ! Autant vous le dire tout de suite : “grouillez vous d’acquérir cette petite merveille”.

Un déballage tout à fait emballant 

J’ai reçu le sextoy Namii dans une petite boîte compacte au design sobre : blanche avec une illustration du jouet tenu dans une main, dont on reconnait tout de suite le trait ! C’est l’illustratrice Jüne Plã qui a repris la plume, que l’on connaît mieux sous le nom de son compte Instagram Jouissance Club. N’oubliez pas que ce contenu génial est également disponible en livre, aux éditions Marabout. 

A l’intérieur, on est en terrain conquis : les croquis de Jüne représentent le jouet et des mises en situation pour comprendre comment l’utiliser. La promesse “des vagues de plaisir” (Namii vient du mot japonais qui désigne “vague”) est illustrée avec : le jouet stimulant le gland du clitoris, le jouet utilisé sans les mains (oui oui la forme permet de le coincer en haut des cuisses pour le laisser faire son travail), le jouet stimulant un téton… 

Déballage du sextoy Namii
Une édition limitée mais méritée

A l’intérieur de l’écrin en carton, c’est un peu Noël avant l’heure : on trouve le jouet dans un présentoir tout à fait futuriste et audacieux. Les indications nécessaires pour comprendre les grandes fonctions (mettre en route, recharger, succion, vibration), mais aussi un fascicule signé de Jüne. Il y a aussi une pochette en tissu avec les illustrations de Jüne, des stickers reprenant les illustrations de Jüne, et enfin un pendentif et un marque-page représentant l’une des illustrations emblématiques de… Jüne ! Ca se voit que je suis fan ou pas ?

Photo de pendentif Jouissance Club
Un pendentif d’utilité publique

Namii, un sextoy tout-en-un 

La forme n’est pas banale : Namii ressemble à un fruit, une sorte de poire croisée avec une énorme noix de cajou. Sans avoir l’aspect longiligne des jouets “wand”, il tient très naturellement dans la main (qu’il remplit largement et pourtant j’ai de grandes mains), et présente une parfaite aréole avec valve sur le dessus.

Au final, avec son look futuriste, le Namii est un croisement parfait entre un œuf vibrant et un Womanizer. 

Sextoy Namii
Le Namii prêt à vous faire décoller

Il possède 2 fonctions (avec 5 niveaux d’intensité chacune), actionnables facilement depuis les 2 petits boutons dissimulés sur la face cachée du jouet : succion via la valve, et vibration de l’ensemble de l’objet.  

En plus d’un objet très bien pensé (voir le retour sur plaisir décrit plus bas), Namii édition limitée Jouissance Club c’est aussi un fascicule “à la Jüne”, c’est-à-dire drôle et incroyablement éclairant à la fois. Je n’aurais jamais pensé à tester la valve sur mon cou par exemple. Mais comme c’était tout simplement écrit que ce jouet est un “stéthoscope du sexe”, je l’ai tenté. Résultat : je connais désormais nettement mieux les zones les plus sensibles de mon cou, et ça se joue à quelques centimètres près. Je n’aurais pas non plus pensé à tester de poser le jouet, non pas sur mon pubis, mais sur mes fesses. Et je ne regrette pas de l’avoir fait. 

Cette édition limitée propose un mini fascicule tutoriel pour inspirer les utilisateur.rice.s dans leur découverte du jouet, et c’est une idée de génie ! 

En relisant le communiqué de presse, je réalise avec joie que Namii est entièrement étanche ! J’avais pourtant cherché l’info en le testant. Dommage que ce ne soit pas plus clairement communiqué, car c’est un réel plus. Mais bon, c’est vraiment parce qu’il fallait trouver quelque chose à redire.

Sextoy Namii dans l'eau
Sextoy Namii waterproof pour faire plouf

Des “vagues de plaisir”

Je pense que ça ne surprendra personne : j’ai adoré Namii et les orgasmes associés !
La valve est très efficace et je n’ai pour le moment été que jusqu’au “niveau 3”.

J’apprécie beaucoup le mode vibration sur un objet aussi volumineux. Moi qui suis particulièrement sensible à la stimulation clitoridienne directe, j’y trouve une manière de faire vibrer l’ensemble de la zone “vulvienne”, à l’intensité que je souhaite (jusqu’au niveau 5) et c’est un véritable plaisir.

Je l’ai testé également sur mes tétons mais pas au bon moment je pense : à refaire ! 

Il n’y a pas encore eu l’occasion de l’essayer sur quelqu’un, mais je pense qu’il fera aussi des miracles : faire bouger la valve sur mon cou était presque comme recevoir plein de petits bisous excitants. 

On recommande d’investir dans Namii (109€), mais encore plus l’édition limitée Jouissance Club (119€) : une très bonne manière de (re)découvrir les potentiels de plaisir d’un sextoy, grâce à un objet au design futuriste et raffiné ! 

En plus, il assure l’ambiance lumineuse, avec une lumière led très douce, lorsqu’il est branché. Que demander de mieux ? 

Acheter le Namii sur le site officiel de la marque Biird (promo disponible en utilisant notre code spécial « DESCULOTTEES10 » )

Plus de publications

De Despentes à Liv Stromquist, mes influences me poussent à ne rien prendre pour acquis et à toujours remettre en question ce qui est considéré comme beau, excitant et source de plaisir.

Autrice

De Despentes à Liv Stromquist, mes influences me poussent à ne rien prendre pour acquis et à toujours remettre en question ce qui est considéré comme beau, excitant et source de plaisir.